Présentation de Daniel Juillaguet, musher du team Inlandsis

Peux-tu te présenter rapidement: qui es-tu, quel âge as-tu et où habites-tu ?

Daniel JUILLAGUET, 51 ans, marié, 3 enfants, originaire du Sud Ouest. J'habite le Haut Jura.

 

Peux-tu également nous présenter tes chiens?

J'ai des Alaskan Huskies de tous âges et de lignées longue distance. Mon chenil est composé de 25 chiens.

 

Quelles sont tes forces selon toi?

Ma préparation physique (ndlr: Daniel participe aussi à des triathlons longue distance comme l'Embrunman...) et ma proximité avec mes chiens.

 

Quelles sont tes faiblesses?

Je manque de parcours d'entraînement et de temps. Mais je compte y palier rapidement!

 

A quoi ressemble une journée typique pour toi?

En ce moment (été 2018): déjeuner / gym perso / nettoyage, nourrissage et détente des chiens sur 1 heure au total. Puis Travail. Le soir idem avec les chiens.

 

Quels sont tes projets pour 2018-2019?

Retour en Norvège sur 1 ou 2 courses longue distance qui devraient me servir de qualificatifs pour participer à la Yukon Quest en 2021

Quel est ton meilleur/pire souvenir de mushing?

Beaucoup de choses...

Mon meilleur, reste ma victoire l'année dernière sur l'Amundsen Race en Suède.

Le pire serait sûrement le décès d'une de mes chiennes de tête Okak suite à une torsion d'estomac.

 

Quel est ton lieu de pratique favori?

La Suède, pour ses espaces et l'accueil de la population.

 

Quel est ton musher favori et pourquoi?

Je n'ai pas vraiment de musher favori mais une affinité avec des profils comme Jean Philippe PONTIER avec qui j'ai cheminé depuis le début et un musher norvégien Arnt Ola Skerve.

 

Qui ou qu’est-ce qui t'inspires?

Ce qui m'inspire ce sont les grands voyageurs authentiques. Je me sens très proche d'un Jean Louis Etienne également originaire du Tarn.

 

Qu’aimes-tu faire en dehors des sports canins attelés?

Les défis physiques. Je prépare un ironman en Suède (ce fût finalement l'Embrunman en France). J'ai aussi un livre en préparation.

 

Vers où penses-tu que le sport canin attelé se dirige?

Le mono chien a de l'avenir je pense. Concernant le traîneau, le souci restera les espaces mis à disposition et le manque de reconnaissance de notre sport en tant que tel.