[Training Tips] Comment entraîner la force de mon chien de sport ?

Posté sur2 Semaines auparavant par

Nous l’avons vu dans notre article « Comment entraîner son chien de sport ? », les trois piliers de l’entraînement sportif de votre chien pour les sports canins attelés sont :

  • L'endurance fondamentale : 80 % de l’entraînement, se travaille à basse vitesse, sans traction. En savoir plus
  • La force : 15 % du temps d’entraînement, se travaille également à basse vitesse, mais en traction dans le harnais. C’est ce que nous allons développer dans cet article.
  • La vitesse : 5 % du temps d’entraînement, se travaille au harnais à vitesse maximale. En savoir plus

Pourquoi et comment entraîner votre chien de sport à la force ? Voici nos réponses et nos conseils d’entraînement.

Sommaire

    • Pourquoi entraîner la force de son chien de sport ?
    • Comment entraîner la force de son chien ?
      • Rappels avant de commencer vos entraînements.
      • Comment faire une séance de force avec son chien ?
    • Quel matériel pour entraîner la force de mon chien ?
      • Le harnais de traction.
      • La longe ou la ligne de trait.

Pourquoi entraîner la force de son chien de sport ?

Rappels avant de commencer vos entraînements

  • Contrairement au travail de l’endurance qui s’effectue à basse vitesse et à basse intensité, le travail de la force est très intense pour le chien. On ne programme donc ce type de séance que lorsque la température extérieure est inférieure à 12 °C pour les entraînements courts et inférieure à 6°C pour les entraînements plus longs.
  • Le travail de la force ne doit représenter que 15 % du temps total de vos entraînements. 80 % de ce temps étant dédié à l’endurance et 5 % à la vitesse.
  • Rappelons aussi que comme pour tout exercice physique, votre chien doit avoir terminé sa digestion, et donc avoir pris son dernier repas 15 à 18 heures avant l’effort.
  • Pensez à consulter votre vétérinaire pour vous assurer de la bonne santé de votre chien avant de débuter les entraînements. Demandez également conseil si vous détectez quoi que ce soit d’inhabituel dans les réactions à l’effort de votre chien.

Comment programmer une séance de force avec son chien ?

Pour améliorer la force de traction de son chien, on réalise des séances dédiées avec des séries de forte traction à basse vitesse entrecoupées de pauses. Cette technique de travail fractionné à haute intensité est bien connue dans l’univers de l’entraînement sportif.

En mono-chien ou à deux chiens, on pratique principalement ce type d’entraînement en VTT ou en trottinette. L’hiver, travailler la force en ski de fond ou en traîneau est souvent plus adapté lorsqu’il y a de la neige. Pour les attelages à partir de 3 chiens, kart et quad seront à privilégier sur terre, traîneau sur neige.

Pour travailler la force en attelage, nous utilisons généralement un quad moteur éteint et on se cale sur l’allure du chien le plus lent. Ainsi, tous les chiens de l’attelage sont en traction dans leur harnais et travaillent bien leur force.
Rémy Coste
Champion du monde mid-distance

Contrôlez bien la vitesse de votre chien pour qu’il soit bien en traction, posé en permanence dans son harnais. Vous pouvez pour cela, et en fonction des capacités de votre chien :

  • Ne pas pédaler ou ne pas kicker sur votre trottinette lorsque votre chien tire.
  • Réaliser vos séries en montée.
  • En attelage, les mushers utilisent un kart parfois lesté ou un quad moteur éteint. 
  • Freinez dès que votre chien ou que le chien les moins rapide de votre attelage n’est plus posé dans son harnais.
  • Pour la plupart des chiens de course type ESD / Braque / Greyster, la vitesse idéale est d'environ 22-23 km/h. Pour les races moins spécialisées, une vitesse d'environ 12 à 15 km/h est généralement bien adaptée.
Le plus important lors d’une séance de force est que le chien s'appuie fortement et en permanence dans son harnais.
Matthias Borcier
Responsable R&D chez Inlandsis

Réaliser des séries de tractions très courtes pour travailler la force maximale est utile, par exemple pour les départs ou les montées très raides. Effectuez des tractions plus longues pour travailler dans la durée : c’est la fameuse endurance spécifique (ici endurance de force) évoquée dans notre article sur l’endurance.

Arrêtez dans tous les cas l’exercice lorsque le chien n’est plus posé dans son harnais et adaptez vos temps de repos entre chaque traction et séries à la fatigue de votre chien. Apprenez à votre chien à rester calme lors des temps d’arrêt pour que ce soit vraiment du repos (et qu’il ne perde pas d’énergie à se jeter dans le harnais par exemple).

Afin de conserver la motivation de votre chien, prévoyez des séances relativement courtes, sans objectif de durée ni de distance. Pensez à varier la durée des tractions et le nombre de tractions dans chaque série pour rendre l’exercice moins monotone. Faites des pauses, des baignades ou des jeux dès que votre chien montre des signes d'ennui ou qu’il ne parvient plus à réaliser correctement les tractions. Et, s'il faut terminer la séance par une balade plaisir pour tout le monde, ce n’est pas un problème !

Exemple de séance de force avec son chien ou son attelage :

  • Repas 15 à 18 heures avant la séance. Hydratation 2 heures environ avant la séance.
  • 15-20 minutes d’échauffement sans traction à basse vitesse (10-12 km/h)
  • Séries de tractions plus ou moins longues entrecoupées de pauses.
  • Arrêt de la série dès que de la fatigue ou de la lassitude apparaît
  • Fin de séance ludique en balade, baignade, jeux etc.
  • Récupération active, à basse vitesse, sans traction.
  • Repas et hydratation dès le retour au calme pour favoriser la récupération.

Quel matériel pour entraîner la force de mon chien ?

Le harnais de traction

Ne travaillez la traction qu’avec un harnais de traction à la bonne taille pour votre chien. Vous trouverez toutes les informations nécessaires pour bien choisir le harnais pour votre chien dans cet article.

La longe ou la ligne de trait

Si vous entraînez un chien en cani-vtt, cani-trottinette ou skijoring, utilisez une laisse avec amortisseur d’au moins 2,5 m de long en extension. Pensez à utiliser un largueur pour votre sécurité en ski joering.

Pour entraîner 2 chiens, utilisez une laisse double avec amortisseur de 2,5 m de long.

À partir de 3 chiens, utilisez une ligne de trait avec un amortisseur.

À retenir, pour travailler la force de votre chien de sport :

  • La force représente seulement 15 % du temps total d’entraînement.
  • Le but du travail de la force est d’améliorer la traction du chien.
  • La force se travaille au harnais, en traction maximale à basse vitesse.
  • Réalisez des séries de tractions entrecoupées de pauses.
  • Votre chien ou l’ensemble des chiens de l’attelage doivent être posés dans leur harnais pendant les tractions.
  • Interrompez ou arrêtez l’exercice dès que le chien n’est plus concentré ni motivé.

Paramètres