Cliquer pour plus de produits.
No products were found.

[Training tips] Comment entraîner la vitesse de mon chien de sport ?

Posté sur4 Mois auparavant par

L’entraînement des chiens de sport pour les sports canins attelés s’articule autour de 3 types d’exercices :

  • L’endurance fondamentale : 80 % de l’entraînement, se travaille à basse vitesse, sans traction. [En savoir plus]
  • La force : 15 % du temps d’entraînement, se travaille également à basse vitesse, mais avec des séries de tractions posé dans le harnais. [En savoir plus]
  • La vitesse : 5 % du temps d’entraînement, se travaille au harnais à vitesse maximale.

Avant de continuer la lecture de cet article sur l’entraînement de la vitesse, avez-vous lu notre article sur les bases de l’entraînement du chien de sport ?

Sommaire

  • Entraînement de la vitesse de son chien de sport : quels objectifs ?
  • Comment améliorer la vitesse de son chien ?
    • Rappels avant de commencer les entraînements.
    • Comment programmer une séance de vitesse avec son chien ?
  • Quel matériel pour entraîner la vitesse de mon chien ?
    • Le VTT, idéal pour travailler la vitesse.
    • Le harnais de traction
    • La longe ou la ligne de trait
    • Vitesse et sécurité du pilote

Entraînement de la vitesse de son chien de sport : quels objectifs ?

Comme chez les humains, le but principal d’un entraînement en vitesse du chien de sport est de développer sa VMA (Vitesse Maximale Aérobie).

Définition

La VMA est la vitesse à laquelle le chien va atteindre sa consommation maximale d’oxygène. Pour faire simple, au-delà de cette vitesse, le corps va produire des lactates (filière anaérobie) et l’effort n’est donc plus tenable dans le temps.

Améliorer la VMA de son chien de sport, c’est améliorer sa vitesse moyenne sur un effort de plusieurs minutes comme une manche de canicross, de cani-vtt, de skijoring, de sprint en attelage ou encore de mid-distance. En longue distance, sur des efforts de plusieurs jours, l’endurance des chiens sera primordiale, mais avec une bonne VMA, ils se fatigueront moins ou seront capables de tenir une vitesse moyenne plus élevée.

Travailler la vitesse avec son chien permet également d’améliorer sa vitesse de pointe, donc l’efficacité et la coordination de sa foulée à haute vitesse.

En résumé, on travaille la vitesse à l’entraînement principalement pour améliorer la vitesse moyenne d’un chien ou d’un attelage pour son objectif, ainsi que sa vitesse de pointe.

Mais, au fait, à quelle vitesse courent les chiens de sport ?

Pour des distances inférieures à 10 km, les vitesses moyennes varient selon les races, le niveau de performance des chiens et bien entendu du terrain :

  • ESD / Braques / Greysters : 28 à 38 km/h
  • Nordiques lignée course : 20 à 35 km/h
  • Chiens de type berger ou nordique : 12 à 28 km/h
En longue distance, la vitesse moyenne (temps d’arrêts compris) dépend beaucoup du dénivelé et des conditions de course. Avec mes Alaskan Husky, je vais viser une vitesse de croisière de 15 km/h sur une 200 km et 13 km/h sur une 600 km.
Thibaut Branquart
Musher longue distance

Comment améliorer la vitesse de mon chien ?

Rappels avant de commencer vos entraînements

  • Comme le travail de la force, le travail de la vitesse est très intense pour le chien. On ne programme donc ce type de séance que lorsque la température extérieure est inférieure à 12 °C pour les entraînements courts, et inférieure à 6 °C pour les entraînements plus longs.
  • Le travail de la vitesse ne doit représenter que 5 % du temps total de vos entraînements. 80 % de ce temps étant dédié à l’endurance et 15 % environ à la force.
  • Votre chien doit avoir terminé sa digestion, et donc avoir pris son dernier repas 15 à 18 heures avant l’effort. Dernière hydratation (eau + quelques croquettes ou viande) deux heures environ avant l’effort.
  • Pensez à consulter votre vétérinaire pour vous assurer de la bonne santé de votre chien avant de débuter les entraînements. Consultez également si vous détectez quoi que ce soit d’inhabituel dans les réactions à l’effort de votre chien.
Même si tu fais du sprint, le travail de la vitesse ne va représenter que 4-5 % de ton entraînement total, car c’est un exercice très spécifique qui demande une débauche d’énergie très importante et qui est aussi très efficace. Il ne faut par contre pas en abuser.
Remy Coste
Champion du monde mid-distance

Comment programmer une séance de vitesse avec son chien ?

Commencez toujours votre séance de vitesse par 20 à 30 minutes d’échauffement, sans traction, et à basse vitesse.

On effectue des séries de 2 à 15, voire 20 accélérations en fonction de la saison et de la forme du chien ou de l’attelage. À chaque séance, soyez à l’écoute du chien et de sa forme et adaptez-vous si besoin.

Terminez vos séances par 20 minutes de récupération active, chien non attelé et à basse vitesse.

Séance de vitesse avec son chien ou en attelage :

  • Repas 15 à 18 heures avant la séance. Hydratation deux heures environ avant la séance.
  • 20 minutes d’échauffement sans traction et à basse vitesse (10-12 km/h)
  • Attelé, séries d’accélérations entrecoupées de pauses.
  • Arrêt de la séance ou pause dès que de la fatigue ou de la lassitude apparaît
  • Récupération active, à basse vitesse, sans traction.
  • Repas et hydratation dès le retour au calme pour favoriser la récupération.
Pour travailler la vitesse, on va réaliser des accélérations de quelques secondes à plusieurs minutes, entrecoupées de pauses pour faire redescendre le rythme cardiaque des chiens. Ce travail se réalise chien attelé.
Remy Coste
Champion du monde mid-distance

Quel matériel pour entraîner la vitesse de mon chien ?

Le VTT, idéal pour travailler la vitesse.

Si vous avez un ou deux chiens, le VTT attelé sera idéal pour travailler la vitesse. Vous pourrez aider vos chiens à maintenir une vitesse élevée en pédalant. C’est pourquoi pour ce type d’exercice, le VTT et plus indiqué que la trottinette. Le skijoring, sur le plat ou en légère descente, peut aussi permettre de travailler la vitesse avec un ou deux chiens. En course à pied, vous ne pourrez pas atteindre une vitesse assez élevée pour un chien de sport. 

À l’attelage, un quad avec l’aide du moteur est idéal pour réaliser des accélérations franches. Un kart peut également être utilisé, mais veillez à ce qu’il soit assez léger pour que vos chiens puissent l’amener à haute vitesse.

Le harnais de traction

En dehors de l’échauffement et de la récupération active, la vitesse se travaille chien attelé. Utilisez donc uniquement un harnais de traction adapté à la morphologie et à la taille de votre chien.

La longe ou la ligne de trait

Pour des entraînements en cani-VTT ou en skijoring, utilisez une laisse élastique d’au moins 2,5 m de long en extension. Pour deux chiens, il existe des laisses doubles tout à fait adaptées. L’utilisation d’une barre de cani-vtt nous paraît indispensable pour pratiquer en sécurité à haute vitesse.

Au-delà de deux chiens, utilisez votre ligne de trait habituelle munie d’un amortisseur.

Vitesse et sécurité du pilote

Lors de séances de vitesse, vous approcherez la vitesse de pointe de votre chien ou de votre attelage, soit 30 km/h à près de 50 km/h pour les chiens de course !

Pour votre sécurité et celle des autres usagers, veillez à respecter nos recommandations :

  • Protégez-vous avec un casque, des lunettes et des gants a minima. Vous pouvez utiliser des protections supplémentaires pour améliorer votre sécurité (dorsale, coudières, genouillères).
  • Pratiquez vos accélérations sur des chemins larges, peu techniques, et avec une bonne visibilité.
  • Signalez-vous par exemple grâce à une clochette accrochée à votre chien ou à un chien de tête.
  • Utilisez du matériel adapté et assurez-vous de bien le maîtriser à haute vitesse.

À retenir pour entraîner la vitesse du chien de sport :

  • La vitesse représente seulement 5 % du temps total d’entraînement du chien de sport.
  • Le but principal du travail de la vitesse est d’améliorer la VMA du chien, et donc sa vitesse moyenne.
  • La vitesse se travaille chien attelé.
  • Réalisez des séries d’accélérations de quelques secondes à plusieurs minutes, entrecoupées de pauses.
  • Adaptez toujours vos séances à la forme et à la motivation du chien.

Paramètres